127 - Pensées contrastées sur la question de l’identité nationale.

Posté par le 19 octobre 2015 dans Bruxelles | 33 Réactions

Pensées contrastées sur la question de l’identité nationale.

C’est un pays froid où les gens sont gris, où les gens s’isolent tels de gros étourneaux qui auraient désappris à voler. Ils ne sont pas gris et isolés par choix, les pauvres : c’est ce vent froid, cet horizon bas comme un cercueil qui leur dégomment parfois l’envie de se mélanger. C’est un monde vieux où l’on palabre beaucoup sur de toutes petites choses, mais où l’on se cache pour chuchoter l’essentiel. Et si l’on cherche un geste vers l’autre, un sourire, il vient du soleil, il est...

Lire la suite →

126 - Mozart, Madame et le chien (Quantus tremor est futurus).

Posté par le 13 octobre 2015 dans Ailleurs | 27 Réactions

Mozart, Madame et le chien (Quantus tremor est futurus).

J’aurais aimé croiser Mozart, non pas perruqué et poudré comme sur ce vilain chromo, mais échevelé et peuplé de mille élans. J’aurais aimé le surprendre discutant avec Casanova et Da Ponte du futur livret de son Don Giovanni. Ou encore, distillant en trémolos et syncopes, le terrible « Quantus tremor est futurus » de son Dies Irae. Ça ne coûte rien de rêvasser un brin. Madame, sur l’image, avec son sourire mince et sa voix fluette ne m’a pas parlé de Mozart. Le chien non plus ne m’en a rien dit. Ils n’ont pas évoqué davantage la vie qu’ils menaient...

Lire la suite →

123 - Never doubt never ask never moan.

Posté par le 3 novembre 2014 dans Paris | 20 Réactions

Never doubt never ask never moan.

There is no shame to show misery. What is shameful is to conceal it. Il n’y a pas de honte à montrer la misère. Ce qui est honteux, c’est de la dissimuler.

Lire la suite →

122 - Macadam ? Macadam !

Posté par le 24 septembre 2014 dans Bruxelles | 17 Réactions

Macadam ? Macadam !

Un entretien avec le soussigné dans le dernier numéro de « Macadam ».

Lire la suite →

121 - Romeo is bleeding.

Posté par le 1 septembre 2014 dans Ailleurs | 15 Réactions

Romeo is bleeding.

Nous étions à deux jours des partiels et nous étions saouls et nous écoutions « Romeo is bleeding », la chanson de Tom Waits, parce que c’était l’époque où on se saoule et où on écoute nécessairement Tom Waits. Et nous étions complétement noir, l’ai-je dit déjà ?

Lire la suite →