84 - LE CENERI DEL PADRE : 10. Mambo sur le rivage.

Posté par le 24 novembre 2011 dans Piombino e dintorni, Projet : les cendres de mon père | 29 Réactions

LE CENERI DEL PADRE : 10. Mambo sur le rivage.

Alors, il faut pouvoir redescendre à présent, prendre sur soi et se satisfaire de la chose accomplie. Il faut pouvoir affronter les choses à hauteur d’homme : les bonnes et les mauvaises, savoir que la vie ne mise rien pour toi et rien contre toi. C’est juste de la vie. C’est comme ça. Ça prend du moche quand ça lui chante, du bon quand ça lui vient. Ça n’explique pas, ça ne raisonne pas. Et quand ça s’arrête, on n’est pas plus avancé : on se bouloterait tout l’entendement à chercher du sens.

Lire la suite →

74 - LE CENERI DEL PADRE : 5. L’envol.

Posté par le 12 août 2011 dans Piombino e dintorni, Projet : les cendres de mon père | 47 Réactions

LE CENERI DEL PADRE : 5. L’envol.

C’est en me plantant à l’ombre d’un pin de la Piazza Bovio, que je me suis remis à écrire. Cela faisait un bout de temps que je ne parvenais plus à écrire et je n’avais aucune raison de penser que ça me reviendrait maintenant, au moment de ramener les cendres de mon père en Toscane.

Lire la suite →

71 - LE CENERI DEL PADRE : 2. L’embouteillage ou Mais tu ne connais pas Caparezza ?

Posté par le 27 juillet 2011 dans Piombino e dintorni, Projet : les cendres de mon père | 30 Réactions

LE CENERI DEL PADRE : 2. L’embouteillage ou Mais tu ne connais pas Caparezza ?

Après, nous voilà déjà sur le trajet de retour et j’ai le sentiment de n’avoir rien maîtrisé. Encore une fois, je n’ai rien appris, rien assimilé, rien creusé. J’ai laissé les cendres de mon père, là haut sur la colline de Populonia. Je les ai regardées se dissiper dans le vent et le maquis de Toscane.

Lire la suite →

70 - LE CENERI DEL PADRE : 1. Calamoresco.

Posté par le 23 juillet 2011 dans Piombino e dintorni, Projet : les cendres de mon père | 29 Réactions

LE CENERI DEL PADRE : 1. Calamoresco.

Nous étions tous les quatre, ce soir-là, à Calamoresco. J’étais demeuré au sommet de la falaise, à fumer, à penser à des choses à moi. Les autres avaient filé tout droit sur le sentier qui mène à la plage de galets. J’entendais la voix de Lorenzo qui les invitait à se dépêcher. Je n’entendais ni Angela, ni Paolo, mais je pensais qu’ils avaient atteint à leur tour la plage de galets. Nous étions quatre frères et sœur à Calamoresco. Et ce matin, nous avions ramené les cendres de notre père, là-haut, à Populonia.

Lire la suite →

28 - La consolation.

Posté par le 26 février 2011 dans Ailleurs | 5 Réactions

La consolation.

Tôt le matin, en septembre, quelques couples de retraités traînent encore sur les plages de la Mer du Nord. Les touristes ont remisé leurs bikinis, leurs bermudas, leurs chaises longues et sont retournés s’entasser dans des gares, des files d’autoroute. J’erre un peu, tout seul sous l’estacade, le moral en descente : un sale jour de ce mois de septembre où j’ai l’impression de tout perdre et de basculer. Je ne sais ce que je suis venu foutre sur cette plage : j’avais des raisons alors de me barricader chez moi et de me cacher sous une table. J’avais ce chagrin immense...

Lire la suite →