50 mm 1.8 Archives - Page 2 de 3 - Et si un regard par la fenêtre... Marco Carbocci | Et si un regard par la fenêtre... Marco Carbocci

112 - Retour aux Marolles.

Posté par le 24 octobre 2013 dans Bruxelles | 33 Réactions

Retour aux Marolles.

Enfant, je m’entendais répéter tout le temps de ne pas traîner dans le quartier des Marolles. Je m’entendais répéter tout le temps : « Ce sont de drôles de gens dans les Marolles : des soûlots, des demi-romanos, des quarts de putains, puis tous ces vieux Bruxellois et ces vieilles Bruxelloises vulgaires et racistes ». J’évitais donc consciencieusement de traîner dans les Marolles. Et c’est dommage : un de mes meilleurs amis et une de mes ex-femmes y grandissaient et c’était du délire et ils s’éclataient vraiment dans les Marolles, tandis que je me morfondais en...

Lire la suite →

111 - Élisa.

Posté par le 10 octobre 2013 dans Piombino e dintorni | 24 Réactions

Élisa.

Élisa, petit être vif et fragile, mon lutin de l'Oural, m'accompagnait avec Bénédicte, sa mère, et Guillaume, son frère, dans mon pays de Toscane cet été. Chacune de ses moues était une narration et un paysage : Élisa s'imposa naturellement comme modèle.

Lire la suite →

108 - Par les forêts et les rivières.

Posté par le 24 mai 2013 dans Ailleurs | 16 Réactions

Par les forêts et les rivières.

Aujourd’hui, reparcourant distraitement les sublimes bêtises de James Fenimore Cooper dont je me régalais enfant, je me sens un peu comme le fameux dernier des Mohicans : forcément en voie d’extinction. Et ce n’est pas la maladie, la douleur qui m’éteindront, ce n’est pas la conscience d’être sur le fil ou le soupçon que les choses basculeront peut-être demain. Qu’elles basculent ou non ne m’émeut guère. Ce qui m’agite et me hante est bien au-delà. Cela se loge dans le regret, le souvenir. L’enthousiasme ou la rancœur des équipées périmées. Et je...

Lire la suite →

107 - La cinquième vie de la tarentule.

Posté par le 6 mai 2013 dans Paris | 32 Réactions

La cinquième vie de la tarentule.

Et puis, entre ciment et marbre, songe et lucidité, j’ai toujours, au bout des pattes, cette impatience de toi. Cet appétit d’éprouver tout ce que tu éprouves. Tout ce que tu fais, ce que tu dis, ce que tu penses. Et le goût de ton corps que je chaparde. Et le sel de ton corps qui me ronge la langue. Et le regret de ton corps qui se fait pédipalpe et mâchoires. Toi ! Crois-moi loin, crois-moi lâche et insensible et mauvais. Ne sache jamais que je te guette encore. Que je t’épie sans cesse, tapi dans mon trou de bave. Que je te piste – qui évolues diaphane et avide...

Lire la suite →

102 - A l’est d’Aataentsic.

Posté par le 30 janvier 2013 dans Ailleurs | 32 Réactions

A l’est d’Aataentsic.

Un jour, traçant sur la piste amérindienne à Weymontachie, j’ai rencontré un ours. J’étais en compagnie d’une jeune autochtone de la nation attikamekw, nommée Marie. Marie n’avait pas vingt ans et me menait par la main comme on mène un enfant, un petit vieillard. Elle me disait : regarde ici, regarde là. C’était agréable d’apprendre et de se laisser guider. Alors, l’ours a surgi devant nous et j’ai commencé à comptabiliser mes morts. Qu’est-on supposé faire lorsque l’on tombe nez à nez avec un ours ? Il était là, à dix, quinze petits pas à peine. Je...

Lire la suite →