100 - Oui (en haut et très à gauche).

Posté par le 5 janvier 2013 dans Paris | 30 Réactions

Oui (en haut et très à gauche).

Ce n’est pas parce que j’aurais – paraît-il – vaguement frôlé le sapin, ces temps-ci, que je me réjouirai davantage de prendre une année supplémentaire dans les dents. Je n’ai jamais trop capté la benoite allégresse qui agite les masses en ces périodes de fêtes. Ça doit me venir d’un vice de fabrication : je ne suis décidément pas dans l’ambiance. Ceci posé, opportuniste, je taquinerais volontiers cette belle unanimité « gangnam style » pour relancer du discours qui me tient plus à cœur. On me demandait ces jours-ci si je suis favorable à l’égalité...

Lire la suite →

96 - La môme et le carrousel (remake)

Posté par le 15 mai 2012 dans Paris | 46 Réactions

La môme et le carrousel (remake)

Lâcher prise aujourd’hui. Et se laisser aller, flotter, glisser résolument. Voir des gens et s’apercevoir que l’on a peut-être quelque chose à leur dire. Bonjour Mrs McLain ! Belle journée aujourd’hui ! Et, en l’exprimant, croire ou feindre profondément de croire que cette journée sera belle. S’inventer des mots minuscules, des envies minuscules. Se remémorer des couleurs, des saveurs et avoir envie de les éprouver à nouveau. Se souvenir aussi qu’il existe des joies non-problématiques et minuscules. Et courir, galoper, s’extasier, sauter d’un bout à l’autre...

Lire la suite →

94 - Avril avant l’orage.

Posté par le 31 mars 2012 dans Paris | 54 Réactions

Avril avant l’orage.

J’ai la nostalgie aujourd’hui de ces journées d’avant l’orage. Tous les jours, j’emballais mon ennui de vivre, mon inconsistance, et traçais de longs trajets approximatifs de Charonne à la Place de Clichy, de la Roquette aux Olympiades. Ce qui me motivait dans les parages ne tenait plus qu’à un fil, mais je n’étais pas supposé l’éprouver. J’avais d’autres amertumes à affronter, d’autres douleurs à questionner. Mes certitudes se logeaient dans l’esbroufe et mes incertitudes dans le refoulement. C’était une vie comme toutes les autres en somme. Une vie comme...

Lire la suite →

91 - La mère.

Posté par le 16 février 2012 dans Paris | 37 Réactions

La mère.

Il y a eu un temps – si tu creuses loin, profond – où l’on ignorait ce que c’était que d’être malheureux, où chaque larme versée apportait illico sa consolation. Et l’on se satisfaisait de cette consolation, on faisait parfois semblant, mais c’était bon à prendre quand même : on savait qu’on n’était jamais seuls, que rien ne saurait arriver que nous serions contraints d’affronter sans aide. Et puis, l’âge filant, il a fallu que nous revendiquions comme une chose secrète et précieuse nos envies de solitude. Cela paraissait la chose à faire absolument à...

Lire la suite →

89 - Beguels.

Posté par le 20 janvier 2012 dans Paris | 59 Réactions

Beguels.

La rue des Rosiers ? J’y passais trop souvent pour un honnête photographe de rue. J’étais derrière la vitrine, en mode non consommateur, au moment de prendre ce cliché. Puis, curieux, j’ai poussé la porte. La sonnerie d’ouverture a retenti longuement. Beau sourire avenant de la boulangère. Je m’entends commander trois beguels. En petite monnaie, je renvoie du sourire. Je m’exite et je consomme. J’ai pris énormément de clichés dans la rue des Rosiers. J’y repassais quasi tous les jours, traquant dûment la scène de rue en savourant de la boulangerie...

Lire la suite →

88 - Rien ne doit m’être étranger qui appartient à l’humain.

Posté par le 10 janvier 2012 dans Paris | 58 Réactions

Rien ne doit m’être étranger qui appartient à l’humain.

Je ne suis pas trop du genre à lister mes bonnes résolutions, à les aligner comme des fantasmes sur le fameux bloc-notes mental qu’on ne sort qu’à l’occasion de la nouvelle année et qu’on prend bien garde de ne jamais consulter par la suite. Je m’engage à faire ceci, à ne plus faire cela… Non mais, tu plaisantes ? De mon côté, j’ai envie plutôt de jeter un regard en arrière : ce sera pour saluer les modèles souvent involontaires de mes escapades photographiques. Je ne sais plus quel photographe de rue déclarait qu’il ne connaissait pas ses modèles, puisqu’il...

Lire la suite →