Je traînais vaguement mes rancœurs et mes enthousiasmes, Rive gauche, lorsque devant moi cet homme s’est planté, muet, hagard, devant le théâtre de la Huchette, épié en retour par ces trois stéréotypes en carton. Je me suis planté, muet, hagard, derrière ses épaules et j’ai encadré la scène. Je cherche en vain une phrase pour interroger ce double plantage. Ici, les mots n’apporteront rien. Tu le sais ?  Quelquefois les mots ne disent rien. Ils se contentent de faire leur petite famille de mots bien tranquillement. Ils se répandent, mais n’ont pas l’ambition de définir quelque chose ou quelqu’un. Ils évoluent, s’alimentent et se reproduisent dans un monde semblable au nôtre. Un monde si peuplé de sens et de contre-sens qu’il n’a plus l’usage de la syntaxe.

  • Où : Paris, Rue de la Huchette.
  • Quand : 27 février 2011.
  • Appareil : Canon Eos 60D.

le 16 juin 2011 | rubrique Paris | 15 Réactions | Imprimer Imprimer ou Générer un PDF

Web PARTAGER: TwitterFacebookLinkedinViadeoTechnoratiDeliciousDiggRedditStumble UponGoogle BookmarksWikioEmail
Sujets :

Vous aimez le travail de Marco ? Ne ratez plus rien, abonnez-vous par Mail ou fluxFeed RSS.

15 Réactions

Photoblog Awards
  1. 34 réactions 6-16-2011

    Il semble perplexe cet homme ,en se disant que ces titres lui rappellaient vaguement quelque chose mais sans plus comme quoi avec un cliché les idées peuvent foisonner
    bonne journée à toi

  2. 6 réactions 6-16-2011

    Bonjour L’ami Marco!

    Encore un cliché lourd en symbolique.
    Cet homme comme nous tous semble être épié à ses moindres faits et gestes…jusqu’à ses pensées.
    C’est un peu ce que je ressens au quotidien, il faut toujours le bon mot, la bonne attitude car nombreux sont la et attende la chute.

    Baccio l’ami! C’est bien comme ça qu’on dit?

    Laurence

  3. 12 réactions 6-16-2011

    Halala… tous ces souvenirs universitaires qui remontent d’un coup !
    Ionesco et son théâtre de l’absurde…
    Un beau cliché qui semble empreint d’incompréhension et d’admiration à la fois – comme les pièces de Ionesco 😉

  4. 5 réactions 6-17-2011

    Je me suis plantée aussi, devant ta page… j’ai pénétré ton univers doucement je ne crois pas avoir fait de bruit, tu n’as rien vu, rien entendu… mais je voulais tout de même laisser une trace de ce passage que j’ai apprécié.
    J’aime cet univers, tu le rends humain. C’est agréable et je suis très touchée par certains de tes clichés.
    On ne le dit pas à un photographe en général, mais moi je voulais te le dire… tu as un très beau regard. Tu comprendras surement ce que je veux dire.
    Bonne journée et merci pour ton passage dans mon monde à moi.
    Bises

  5. 26 réactions 6-17-2011

    je ne suis pas sensible au monsieur de dos ni aux mots – par contre les trois personnages qui semblent te (nous) regarder retiennent mon attention

  6. 18 réactions 6-17-2011

    Grande Marco, tecnicamente mi piace moltissimo, davvero tanto, BRAVO!

    Il messaggio che porti è ancor più coinvolgente perchè hai una grande attenzione per i dettagli e lo trasmetti con grande forza, con immagini dirette e belle come questa.
    Ciao!

  7. 51 réactions 6-18-2011

    Un titre en forme de manifeste, que Ionesco aurait sans doute volontiers signé. Vive les images, qui disent tant aussi !

  8. 51 réactions 6-18-2011

    (et j’adore les trois personnages qui nous regardent et semblent nous interpeler, IN & OUT avec celui qui nous tourne le dos, ça fonctionne super).

  9. 9 réactions 6-18-2011

    Déconcerté mais interpellé par l’affiche, à l’image même de Ionesco et du thé&atre de l’absurde! 😉

  10. 50 réactions 6-18-2011

    What a marvellous street photograph! I love how the three people on the placard seem to look directly into the lens. Composition and lighting are excellent too.

  11. 38 réactions 6-19-2011

    La leçon à retenir est que Ionesco fût un grand défenseur des Droits de l’Homme en Roumanie, et d’ailleurs … (à savoir que les Droits de l’Homme sont défendables dans le Monde entier) !
    Ton homme de dos n’est-il pas entrain de se faire la réflexion ?
    Non, il n’y a pas de mots pour ce qui est une évidence aux yeux de ce passant !!!

  12. 29 réactions 6-19-2011

    Mais quel regard ! Tu sais donner du sens à notre monde en nous montrant ton monde !

  13. 19 réactions 6-21-2011

    elegante bianco e nero, ottimo il livello di contrasto!!!

  14. 35 réactions 6-21-2011

    J’aime beaucoup cette succession de plans :l’homme, les différents affichages, les lettrages et leurs ombres et puis ces trois personnages de papier qui bouleversent encore un peu plus nos repères spaciaux…

  15. 23 réactions 7-13-2011

    Un symbole fort et une photo d’auteur!
    Merci pour ton beau commentaire et que j’ai déposer sur mon autre site.
    http://www.roland-theys.sitew.com/#Galeries.C

flux rss commentaires de ce billet

Laisse quelques mots - Say something - Scrivi

Notifiez-moi des commentaires à venir via email pour ce billet précis. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.