FParis,RueOrdoner02

En parler ? Pourquoi faire ? Ici, tout se vend. Tout se joue sans cesse et se bricole et se marchande sur un coup de dé. Mais il y a dans la mémoire des envies, des élans qui ne se négocient pas. Il y a des certitudes qui sont comme un précipice où tu trembles et où tu rêves pourtant de te jeter. En parler quand même ? À quoi bon ? Cela ne console pas de confier, ne compense jamais rien de dire. Et tu l’as encaissé depuis longtemps : il n’y a pas pire solitude que la solitude à deux.

  • Hey, Mr Rain [version 2] : à écouter ici.
  • Hey, Mr Rain [version 1] : C’était la précédente.

 

  • Où : Paris, rue Ordoner.
  • Quand : 13 décembre 2012.
  • Appareil : Canon Eos 60d + 24mm 2.8

le 7 mars 2013 | rubrique Paris | 28 Réactions | Imprimer Imprimer ou Générer un PDF

Web PARTAGER: TwitterFacebookLinkedinViadeoTechnoratiDeliciousDiggRedditStumble UponGoogle BookmarksWikioEmail
Sujets :

Vous aimez le travail de Marco ? Ne ratez plus rien, abonnez-vous par Mail ou fluxFeed RSS.

28 Réactions

Photoblog Awards
  1. 5 réactions 3-7-2013

    La violence, le loto, la gréve, la solitude et ce regard aussi fatigué que désabusé. Et même Noël comme une bulle prête à éclater. C’est dur, c’est vrai, ça fout les boules.

    • 1238 réactions 3-7-2013

      Merci, Coco : tu as relevé tous les éléments. Je ne serai pas dans la norme, mais j’aime pour ma part qu’une image soit chargée de détails. La vie est chargée de ce genre de choses.

      • 5 réactions 3-7-2013

        encore faut-il avoir l’oeil. Tu l’as sans conteste.

        • 1238 réactions 3-7-2013

          A vrai dire, je ne sais trop si j’ai l’œil photographique. J’ai passé la plus grand part de ma vie à regretter de ne pas l’avoir. Mais je compense avec l’écriture. Chaque image est conçue comme une page d’écriture.

          • 5 réactions 3-7-2013

            Sisi Marco, fais pas ton modeste, tu l’as, cet oeil particulier. Ton talent (et ton travail, hein, ne nous leurrons pas) d’écrivain y est certainement pour quelque chose.

            • 1238 réactions 3-9-2013

              Coco, qui suis-je pour te contredire ?

  2. 12 réactions 3-7-2013

    Comme quoi, il vaut mieux être seul que mal accompagné.

    Sinon, « Hey ! Je passais par là ! » :p

    • 1238 réactions 3-7-2013

      Je n’en ai jamais douté. Mais la solitude est une sorte de vocation. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une vocation.

  3. 45 réactions 3-7-2013

    Photo fort interpellante ! Mais je ne suis pas d’accord avec ton (très beau) texte. Parler soulage souvent mais il faut pouvoirr choisir son interlocuteur ! Un bon interlocuteur écoute et ne pose pas de questions…..mais ils sont rares ! Chacun doit déjà résoudre ses propres problèmes.

    • 1238 réactions 3-9-2013

      Bien sûr, tout est question de contexte. Ici encore, je ne me permets de parler que pour moi-même.

  4. 6 réactions 3-8-2013

    Tout est en place dans cette image Marco, pas besoin de grand discours, encore bravo pour le coup d’oeil!

    • 1238 réactions 3-9-2013

      Merci Bruno. Et j’en profite pour inviter tout le monde à suivre le lien de ta toute nouvelle page. Pas de discours non plus sur ce coup-là. Juste : allez voir et revenez me dire si ce gars-là s’y connait en émotion et en coup d’œil.

  5. 2 réactions 3-8-2013

    Il faut savoir capturer ces scènes et ici tu l’as superbement fait, splendide NB, j’aime.

    • 1238 réactions 3-9-2013

      « Capturer » n’est pas le mot ici. J’ai pris mon temps, lui ai tourné autour un bon moment, me suis laissé apprivoisé dans son environnement, jusqu’à ce qu’il ne m’y voit plus et que je l’apprivoise à mon tour.

  6. 6 réactions 3-13-2013

    Hey, Mr Rain, je suis passée et me suis arrêtée un moment devant ton texte et ta photo, capturée et interloquée aussi! Tous ces détails qui te pètent au visage… cette réalité.
    Et je te dirais qu’il faut en parler et se soulager mais là, oui A quoi bon? Avec les dés de la vie lorsqu’il sont jetés, A quoi bon, les jeux sont fait!
    Merci Marco

    • 1238 réactions 3-16-2013

      Eh ! Mais n’abdique pas de ton optimisme, Stéphanie ! Il te va bien et je suis tout à fait disposé à me le prendre dans les dents. La réalité, du moment que tu ne triches pas avec elle, tu en fais un peu ce que tu veux en faire. Sois toujours là pour contredire et railler mon pessimisme. Deal ? Sinon, je balance des petites fleurs et des nuages.

      • 6 réactions 3-16-2013

        J’avais pas vu ta réponse, Marco, Ok Deal; deal et redeal!! Mais effectivement, j’ai aussi du spleen qui me colle au talon! et parfois il me saute à la gorge! … Mais je n’abdique pas !! surtout pas!!! Keep smilling always! C’est mon deal avec les anges! 😉

        • 1238 réactions 3-31-2013

          Keep smilling always ? N’exagérons rien !

  7. 8 réactions 3-16-2013

    Asphyxié par toutes ces incantations sauvages, je lui crierais bien de fuir au plus vite vers d’autres cieux plus doux, moins gueulards 😉

    • 1238 réactions 3-16-2013

      Mais en somme, qui nous dit qu’il a/que nous avons envie de fuir ?

  8. 32 réactions 3-16-2013

    une image que le temps construit! prendre le temps d’attendre en nos jours ou chacun mitraille à tout va au point de presque me dégoûter de photographier.
    Il est venu du Sud chercher une vie meilleure et il est là entre jeu de hasard et violence, reflet parmi les reflets.

    • 1238 réactions 3-16-2013

      « Reflet parmi les reflets », mais pas forcément déplacé. Tu as mis le doigts par ailleurs sur un truc essentiel pour moi : la seule manière que j’ai trouvée pour éluder le dégoût de photographier, c’est de prendre le temps d’attendre. De ne jamais mitrailler. De savoir que j’aurais pu oublier mon appareil avant de me rappeler qu’il est là.

  9. 32 réactions 3-17-2013

    Oh ! si déplacé , géographiquement, historiquement et esthétiquement. Après tant d’années en France, il est encore et toujours l’étranger dans tous les sens du terme

    • 1238 réactions 3-31-2013

      En vérité, à Barbès, c’est moi qui étais un peu déplace. Mais oui, je conçois ce que tu veux dire et y souscris évidemment.

  10. 34 réactions 3-21-2013

    Un moment unique que la photo de rue ,entre cet homme perdu et seul au milieu des pubs qui l’entourent

    • 1238 réactions 3-31-2013

      Je réponds tardivement. A la bourre, comme souvent. Merci Noël !

  11. 20 réactions 3-31-2013

    Comme cet homme seul, qui jette un regard désabusé sur l’extérieur du café, un extérieur que l’on devine grâce aux reflets et que l’on ne connaît que trop bien, ne sommes-nous pas tous, nous aussi, perdus face à l’avalanche de signes qui se jette sur nous à tout moment et en tout lieu ?

    • 1238 réactions 4-1-2013

      En même temps, pour le sémiologue de formation que je suis, ça peut devenir un vrai régal !

flux rss commentaires de ce billet

Laisse quelques mots - Say something - Scrivi

Notifiez-moi des commentaires à venir via email pour ce billet précis. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.