La rue des Rosiers ? J’y passais trop souvent pour un honnête photographe de rue. J’étais derrière la vitrine, en mode non consommateur, au moment de prendre ce cliché. Puis, curieux, j’ai poussé la porte. La sonnerie d’ouverture a retenti longuement. Beau sourire avenant de la boulangère. Je m’entends commander trois beguels. En petite monnaie, je renvoie du sourire. Je m’exite et je consomme. J’ai pris énormément de clichés dans la rue des Rosiers. J’y repassais quasi tous les jours, traquant dûment la scène de rue en savourant de la boulangerie juive.

  • Où : Paris, rue des Rosiers.
  • Quand : 12 mars 2011.
  • Appareil : Canon Eos 60D.

le 20 janvier 2012 | rubrique Paris | 59 Réactions | Imprimer Imprimer ou Générer un PDF

Web PARTAGER: TwitterFacebookLinkedinViadeoTechnoratiDeliciousDiggRedditStumble UponGoogle BookmarksWikioEmail
Sujets :

Vous aimez le travail de Marco ? Ne ratez plus rien, abonnez-vous par Mail ou fluxFeed RSS.

59 Réactions

Photoblog Awards
  1. 38 réactions 1-23-2012

    Alors … la main ou pas la main ?
    J’applaudis des deux miennes à la vue de ces mains-là qui tâtent et soupèsent la marchandise briochée prête à ensevelir la belle marchande.
    Elle est gourmande cette image de la rue des Beguels.

    • 1089 réactions 1-24-2012

      Nan mais, tu es d’accord avec moi : ça doit être l’horreur de travailler toute la journée dans un environnement pareil !

  2. 30 réactions 1-23-2012

    i miss your strong street candid shots .
    just to say hello and thank you for your comment.

    • 1089 réactions 1-24-2012

      J’y reviendrai, Mariana. Je crois l’avoir déjà écrit par ici : les séquelles d’un vieil accident de moto m’empêchent de sortir shooter de nouvelles scènes ces temps-ci.

  3. 38 réactions 1-23-2012

    Tu m’en as donné envie, alors je me remet doucement au N/B.
    Bonne semaine, Marco.
    Amicalement.
    Yvon.

    • 1089 réactions 4-5-2012

      Hâte de voir tes N&B, Yvon.

  4. 28 réactions 1-24-2012

    Je sens l’odeur de la patisserie encore chaude ! Très jolie photo de rue !

    • 1089 réactions 1-24-2012

      Jacques, je ne sais si, comme moi, tu souffres d’insomnie chronique ou si ton message a mis du temps pour me parvenir : nous sommes en pleine nuit, j’attends que le soleil se lève… puis je me vautre dans la première boulangerie.

  5. 32 réactions 1-25-2012

    quel contraste entre les rondeurs torsadées, la brillance des croûtes, la rugosité des grains de sésame ou de pavot et la main crispée toute en angles crochus de la Reine des bagels aux paupières lourdes et aux cils de charbon! Ils ont beau se tordent , ils finirent dans la bouche vorace du Carbocci qui passe

    • 1089 réactions 1-27-2012

      Non, non ! Je démens formellement avoir porté à ladite bouche vorace autre chose qu’un tout petit béguel, un rien, quasi une miette.

  6. 8 réactions 1-26-2012

    Perfect tones in black and white. These beguels appear delicious, a feast for my eyes! A joy to visit the boulangerie in Paris.
    Parfait tons en noir et blanc. Ces bagels apparaissent délicieux, un régal pour les yeux! Une joie de visiter la boulangerie à Paris.
    traduction par http://translate.google.com/

    • 1089 réactions 1-27-2012

      Merci Robert. Passant chez toi, j’ai vu que tu avais des soucis avec ton serveur. J’en ai aussi de mon côté, ce qui m’empêche d’être toujours ponctuel en répondant à mes visiteurs.

  7. 15 réactions 1-27-2012

    Une scène pleine de vie, un regard attentif, on devine le tien gourmand… des mains qui s’affairent, un régal visuel faute qu’il soit gustatif pour nous ! .. ;-) Bonne journée Marco

    • 1089 réactions 1-27-2012

      Mais n’avons-nous pas fait justement du « régal visuel » une sorte de spécialité ?

  8. 40 réactions 1-27-2012

    Un de mes « grignotages » préférés de Strasbourg à Paris, à NY et Londres aussi (l’orthographe change à peine). De lointaines origines qui raisonnent surement, une fois encore dans ton beau n&b.

    • 1089 réactions 1-30-2012

      Tu m’en expédies un sachet ? On n’en trouve malheureusement pas où je me suis isolé.

  9. 4 réactions 1-27-2012

    La composition est splendide : tout en restreignant l’espace laissé au sujet, elle introduit dans le champ un fourmillement de détail qui incite à prendre le temps de se perdre dans la photo : reflets dans l’étagère, constellation des grains de pavot, surface rainurée des beguels nature…

    • 1089 réactions 1-30-2012

      Suis du genre à fignoler outrageusement le détail quelquefois. Content que tu y aies été sensible.

flux rss commentaires de ce billet

Laisse quelques mots - Say something - Scrivi

Notifiez-moi des commentaires à venir via email pour ce billet précis. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.