BBruxelles,RueJulesBesme,autoportraitravagé01

Dans le rêve que j’ai fait cette nuit, nous étions tous les quatre, jeunes adultes désabusés et railleurs, à remuer les éternelles platitudes autour d’un verre. « Vous me connaissez… », lançait Mollo. Nous avons relevé la tête : ça ne lui ressemblait pas du tout de commencer une phrase par ce cliché. « Vous me connaissez… », disait-il, et nous attendions la suite, convoitant de la révélation, de l’édifiant. Mais la phrase s’arrêtait là et nous repiquions aussitôt le nez dans nos verres. Après, c’était des gestes et des rires, c’était de l’échange et ça n’avait pas besoin de grands mots, de grands espoirs. Mollo s’est effacé le premier de mon rêve et j’ai visualisé sa rupture d’anévrisme. Patrick s’est dissipé ensuite dans la brume huileuse. Lorsque Stéphane s’est dilué à son tour, je n’étais plus sûr d’avoir jamais eu de compagnie dans ce foutu rêve. J’étais seul dans mon rêve, inapproprié dans mon rêve, et la nuit était longue et tout n’était que colère, amertume et indicible attente.

  • Où : Bruxelles, Autoportrait ravagé.
  • Quand : 15 avril 2013.
  • Appareil : Canon Eos 60d + 50mm 1.8.

le 7 novembre 2013 | rubrique Bruxelles | 42 Réactions | Imprimer Imprimer ou Générer un PDF

Web PARTAGER: TwitterFacebookLinkedinViadeoTechnoratiDeliciousDiggRedditStumble UponGoogle BookmarksWikioEmail
Sujets :

Vous aimez le travail de Marco ? Ne ratez plus rien, abonnez-vous par Mail ou fluxFeed RSS.

42 Réactions

Photoblog Awards
  1. 33 réactions 12-24-2013

    Magnifique Marco, magnifique – rien que pour la dernière phrase, merci.

flux rss commentaires de ce billet

Laisse quelques mots - Say something - Scrivi

Notifiez-moi des commentaires à venir via email pour ce billet précis. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.