130 - Ciò che mi spetta.

Posté par le 30 octobre 2015 dans Ailleurs | 55 Réactions

Ciò che mi spetta.

Il y a toujours en toi – même lorsque tu t’agites dans la grisaille et la vie dure – un être qui sommeille dans la lumière. Tu sais le prix que l’on accorde aux choses, tu connais les règles, mais tu ne veux que ce qui te revient. Alors, le sommeil t’accoutre d’une joie sauvage. Et tu y attrapes ta part de rêve, tu t’empares de ta place au...

Lire la suite →

129 - La vie est belle.

Posté par le 26 octobre 2015 dans Bruxelles | 16 Réactions

La vie est belle.

En Italie, un arrêt de la cour de cassation daté de 2012 (n. 3721/2012.) interdit la publication d’images de « mendiants et personnes défavorisées » et entend poursuivre tout contrevenant en diffamation. Selon cet arrêt, la personne ainsi photographiée se sentirait gravement lésée dans son « honorabilité ». Il demeure par contre tout à fait légal et nullement préjudiciable pour l’honorabilité desdites personnes de les laisser crever dans la rue. Ma position sur la question ? Mais je te l’ai déjà chantée sur tous les tempos. Un article ancien pour refaire le point :...

Lire la suite →

128 - Let’s talk !

Posté par le 21 octobre 2015 dans Bruxelles | 31 Réactions

Let’s talk !

Mais ce monde-là – quand on y songe – ne s’éteindra peut-être pas dans le fracas que l’on imagine. Tu crois vraiment à l’Armageddon, à l’apocalypse zombie, au grand bang terminal ? Moi, je me dis quelquefois que ce vieux monde – d’intimidations, de discriminations et de peurs – ne mérite pas une finale en apothéose. Qu’il n’y a pas de raison en somme que les claque-merdes en aient pour leur argent. Ce sera au contraire un jour comme tant d’autres. Un grand aura raillé un petit ; un puissant piétiné un faible ; un sexe violenté un autre sexe ; un clan, un...

Lire la suite →

127 - Pensées contrastées sur la question de l’identité nationale.

Posté par le 19 octobre 2015 dans Bruxelles | 33 Réactions

Pensées contrastées sur la question de l’identité nationale.

C’est un pays froid où les gens sont gris, où les gens s’isolent tels de gros étourneaux qui auraient désappris à voler. Ils ne sont pas gris et isolés par choix, les pauvres : c’est ce vent froid, cet horizon bas comme un cercueil qui leur dégomment parfois l’envie de se mélanger. C’est un monde vieux où l’on palabre beaucoup sur de toutes petites choses, mais où l’on se cache pour chuchoter l’essentiel. Et si l’on cherche un geste vers l’autre, un sourire, il vient du soleil, il est...

Lire la suite →

126 - Mozart, Madame et le chien (Quantus tremor est futurus).

Posté par le 13 octobre 2015 dans Ailleurs | 27 Réactions

Mozart, Madame et le chien (Quantus tremor est futurus).

J’aurais aimé croiser Mozart, non pas perruqué et poudré comme sur ce vilain chromo, mais échevelé et peuplé de mille élans. J’aurais aimé le surprendre discutant avec Casanova et Da Ponte du futur livret de son Don Giovanni. Ou encore, distillant en trémolos et syncopes, le terrible « Quantus tremor est futurus » de son Dies Irae. Ça ne coûte rien de rêvasser un brin. Madame, sur l’image, avec son sourire mince et sa voix fluette ne m’a pas parlé de Mozart. Le chien non plus ne m’en a rien dit. Ils n’ont pas évoqué davantage la vie qu’ils menaient...

Lire la suite →