117 - Métro, c’est (toujours) trop.

Posté par le 28 novembre 2013 dans Métros et gares, Paris | 39 Réactions

Métro, c’est (toujours) trop.

Mais capter son propre reflet dans la vitre du métro, c’est toujours se situer en terre inhospitalière. Ça te donne des airs désolés, des airs de « je ne suis pas vraiment là ! Merde ! Je ne veux pas y être ! », puis – avec un minimum de conscience de soi – des airs de « cet abruti a la même tronche d’abruti que tous les autres abrutis de la zone ». Dans le métro pourtant – tu sais bien – chacun est surtout miroir de l’autre. Ça ne rime à rien de refuser de t’identifier au grand rasta rieur ou à la geekette de strapontin en face de toi. Vous...

Lire la suite →

116 - … et nous procéderons intensément à l’identification du soldat inconnu.

Posté par le 19 novembre 2013 dans Bruxelles, Métros et gares | 41 Réactions

… et nous procéderons intensément à l’identification du soldat inconnu.

Et quand j‘attends, tout est bouillonnement de non-dit, de non-pensé encore. Et quand je te regarde, tout se fait attente : j’ai des envies, des désirs plus vieux que Çatal Höyük. Je te vois flou dans mon attente. Toi, indistinct de motivation et de sexe, je te vois cadré comme une image, fagoté comme un tube de Glam Rock. Je sais alors – et je suis capable d’assumer sans état d’âme – la totale impénétrabilité de l’autre. Mais bien sûr, ce ne sont pas les effets combinés du Prozac et de l’Haldol, ni le souci d’agiter quelquefois encore les louanges périmées...

Lire la suite →

115 - Look back in anger (autoportrait ravagé).

Posté par le 7 novembre 2013 dans Bruxelles | 42 Réactions

Look back in anger (autoportrait ravagé).

Dans le rêve que j’ai fait cette nuit, nous étions tous les quatre, jeunes adultes désabusés et railleurs, à remuer les éternelles platitudes autour d’un verre. « Vous me connaissez… », lançait Mollo. Nous avons relevé la tête : ça ne lui ressemblait pas du tout de commencer une phrase par ce cliché. « Vous me connaissez… », disait-il, et nous attendions la suite, convoitant de la révélation, de l’édifiant. Mais la phrase s’arrêtait là et nous repiquions aussitôt le nez dans nos verres. Après, c’était des gestes et des rires, c’était de...

Lire la suite →

114 - Real good time together.

Posté par le 2 novembre 2013 dans Ailleurs | 51 Réactions

Real good time together.

Et nous serons heureux de manière indécente et légère. Nous irons danser, chanter, beugler dans la plénitude. Nous irons nous aimer comme des stars éphémères. Nous saurons nous aimer et nous promettre des choses et les vivre. Et tout sera parfait, indolore, quand nous serons heureux de manière indécente et légère.

Lire la suite →