91 - La mère.

Posté par le 16 février 2012 dans Paris | 37 Réactions

La mère.

Il y a eu un temps – si tu creuses loin, profond – où l’on ignorait ce que c’était que d’être malheureux, où chaque larme versée apportait illico sa consolation. Et l’on se satisfaisait de cette consolation, on faisait parfois semblant, mais c’était bon à prendre quand même : on savait qu’on n’était jamais seuls, que rien ne saurait arriver que nous serions contraints d’affronter sans aide. Et puis, l’âge filant, il a fallu que nous revendiquions comme une chose secrète et précieuse nos envies de solitude. Cela paraissait la chose à faire absolument à...

Lire la suite →