77 - L’intermède publicitaire.

Posté par le 21 septembre 2011 dans Ailleurs | 13 Réactions

L’intermède publicitaire.

Gros souci domestique. Je récupère, je me remets au travail… et j’envoie la pub pour faire patienter. Modèle : Dimitri/Voix off : « L’homme moderne se fringue chez Jimmy Rotten et se peigne avec les dents, mais il cultive son esprit grâce à l’excellent roman de… » (Là, je suis au maximum, rayon promo...

Lire la suite →

76 - LE CENERI DEL PADRE : 7. Nous ne leur pardonnerons rien, car ils ne savent pas ce qu’ils font.

Posté par le 1 septembre 2011 dans Piombino e dintorni, Projet : les cendres de mon père | 36 Réactions

LE CENERI DEL PADRE : 7. Nous ne leur pardonnerons rien, car ils ne savent pas ce qu’ils font.

Je ne sais ce qui m’a pris de penser à ces choses-là. Aussitôt, j’étais en rage, humilié, comme la toute première fois. Je venais de dépasser les horloges de la Piazza Gramsci et ça m’a pris en traître. Ça te prend toujours en traître, comme une rage de dents, un coup de poing dans l’estomac. Ça te plie en deux, ça t’allonge aussi sec. Un moment plus tôt, je ruminais déjà des trucs dans ma tête, mais je pouvais gérer. Puis, ça m’est venu, comme lors de mes huit ou neuf ans. A cet âge-là, tu ne te sens pas encore tout à fait obligé d’assimiler.

Lire la suite →