67 - « Perche se libero un uomo muore… »

Posté par le 22 juin 2011 dans Paris | 20 Réactions

« Perche se libero un uomo muore… »

Tu t’es simplement assoupi sur le trottoir. Tu ne sais trop s’il vente, s’il va pleuvoir, s’ils ont indexé encore le prix du diesel ou si les touristes se sont pressés plus nombreux sur le plateau de Beaubourg cette année. Tu t’en fiches. Tu avais simplement envie de piquer un somme sur le trottoir. Tu ne sais pas davantage s’ils ont fini par faire la peau à ce sacré Saddam, à Ben Laden, à Kadhafi ou si tous ces gens-là sont redevenus copains. Tu t’en fiches également. Toi, ces oiseaux-là ne te font pas peur. Que pourraient-ils te faire ? Tu n’as pas besoin de mots,...

Lire la suite →

66 - Peu importent les mots.

Posté par le 16 juin 2011 dans Paris | 15 Réactions

Peu importent les mots.

Je traînais vaguement mes rancœurs et mes enthousiasmes, Rive gauche, lorsque devant moi cet homme s’est planté, muet, hagard, devant le théâtre de la Huchette, épié en retour par ces trois stéréotypes en carton. Je me suis planté, muet, hagard, derrière ses épaules et j’ai encadré la scène. Je cherche en vain une phrase pour interroger ce double plantage. Ici, les mots n’apporteront rien. Tu le sais ?  Quelquefois les mots ne disent rien. Ils se contentent de faire leur petite famille de mots bien tranquillement. Ils se répandent, mais n’ont pas l’ambition de...

Lire la suite →