32 - Ambiorix à l’assaut du gothique.

Posté par le 31 mars 2011 dans Ailleurs | 2 Réactions

Ambiorix à l’assaut du gothique.

J’ai repéré cet Eburon – tu ne vois que lui lorsque tu déboules sur la grand place de ce patelin – et me suis dit que ça valait peut-être la peine de mettre vaguement en scène ce bel exemplaire de prestance virile. Est-ce encore de la scène de vie ? Je te laisse juger. Moi, je me dis que ce beau gosse a certainement dû continuer d’effaroucher l’une ou l’autre mémère locale depuis que le sculpteur Jules Bertin lui a taillé ce beau costard en...

Lire la suite →

31 - In questo mondo di ladri.

Posté par le 31 mars 2011 dans Ailleurs, Piombino e dintorni | 4 Réactions

In questo mondo di ladri.

Il y a quelquefois des images qui n’ont réellement de sens ou d’intérêt que pour leur auteur. Si c’est le cas de celle-ci, je m’en excuse… et m’en explique. Les hommes de mon bled en Toscane se rassemblent depuis toujours pour causer politique tout le long du Corso Italia, le grand boulevard qui mène de l’entrée du bourg au littoral. J’étais tout môme encore et je me souviens avoir passé de longues heures ennuyeuses en compagnie de mon père ou de l’un de mes oncles : passer par le Corso Italia signifiait forcément y achever la journée en palabre. Puis vinrent...

Lire la suite →

30 - Bulles de vie.

Posté par le 31 mars 2011 dans Métros et gares, Paris | 4 Réactions

Bulles de vie.

Ce qui me motive absolument à chercher la scène de vie dans le métro, c’est le mélange des genres. On se touche, on se bouscule, on se respire l’haleine. Et cependant, on fait toujours mine de ne pas être du même monde. Elle est au centre de l’image, au centre de l’attention, tripotant son i-pod, comme il se doit bien sûr, créant sa petite bulle de « je n’y suis pour personne ». En périphérie de l’image, deux autres ont l’air de vouloir sortir du cadre. Ils ont chacun leur histoire : pas question de mélanger. Et il faut être employé à la Ratp ou photographe...

Lire la suite →

29 - Telle que je me vois ou le rêve de la chevelure.

Posté par le 30 mars 2011 dans Paris | Commenter

Telle que je me vois ou le rêve de la chevelure.

Une variation sur le thème de cette image. Je suis retourné – sans préméditation du reste – au même endroit quelques jours plus tard, ai retrouvé le même peintre disposé bien malgré lui à jouer son rôle dans une autre situation cocasse. Il est bien évident que la publication de cette image ne représente en aucun cas la quote-part du soussigné au sein du débat inepte qui agite ces jours-ci la citadelle Europe à l’égard du port du voile. Tu auras assurément ton point de vue sur la question. Il sera peut-être tout aussi tranché ou nuancé ou hypocrite que le...

Lire la suite →